Fin de la « carte grise gratuite » dans le Grand Est pour l’hybride, l’E85 et le GPL

Cela fait des années que les véhicules propres et dits propres (E85, GPL et hybride) disposent des privilèges en ce qui concerne le prix de la carte grise. S’il existe des exceptions, par exemple dans les DOM-TOM, l’immense majorité des régions prévoient l’exonération de la taxe régionale. Parfois, une réduction de 50 % est offerte. Mais il y a du neuf en 2022. Dans le Grand Est, où la carte grise gratuite (13,76 € de frais forfaitaires) était en vigueur depuis 2017, il faut désormais payer le tarif plein pot.

Achat d’une voiture au GPL ou E85 dans le Grand Est : il faut désormais payer la taxe régionale

Ne soyez donc pas surpris si, en utilisant le simulateur du prix de la carte grise pour le Haut-Rhin ou autre département de la région, vous découvrez que l’on vous demande quelques centaines d’euros pour faire votre titre. C’est d’autant plus malvenu que cette décision est accompagnée d’une hausse de 14 % du prix du cheval fiscal. En effet, le CV Grand Est est désormais à 48 €, au lieu de 42.

Quelles sont les véhicules concernés ? Tous ceux qui ne fonctionnent pas exclusivement à l’électricité et/ou à l’hydrogène. En bref, seuls les véhicules disposant d’une énergie (champ P3 de la carte grise) EL (électricité), H2 (hydrogène) ou HE et HH (combinaison hydrogène/électricité) bénéficient encore de la carte grise gratuite dans le Grand Est.

Pourquoi une telle décision, contre intuitive ? Peut-être un aperçu de ce qui nous attend !

Comment expliquer une telle décision ? En bref, ces véhicules et les mesures dont ils bénéficient sont victimes de leur succès. En 2018, les immatriculations de véhicules propres dans le Grand Est représentaient 2,2 % des volumes. Aujourd’hui, elles pèsent 10 % des cartes grises, ce qui fait baisser substantiellement les recettes de la région. Vu l’accélération du succès des véhicules propres ou dits propres, le conseil régional a donc décidé de prendre cette mesure forte pour éviter la chute de ses recettes fiscales.

Le Grand Est est la première région à avoir adopté cette position. Cependant, le problème risque aussi de se poser ailleurs. Quid de la promotion de la mobilité verte ? En contrepartie de cette décision, le conseil régional a promis d’investir dans ce secteur. Notamment en renforçant son réseau de bornes de recharge. La prime à la conversion à l’E85 du Grand Est, actuellement de 500 €, pourrait également être augmentée de 50 €.

Laisser un commentaire

  • Téléphone :
  • +33184251086
  • E-mail : contact@cgswitch.fr
  • Adresse :44 rue des plantes 75014, France